Accéder au contenu principal de la page Accéder au menu principal Accéder au menu pied de page Accéder au moteur de recherche Accéder au formulaire de contact

Les Sixclistes à l’aventure !

Marie et Matthieu Mondain ont vécu avec leurs 4 enfants un périple inoubliable de 6 mois à vélo. La petite famille conflanaise a traversé 12 pays et parcouru 6 513 km. Carnet de voyage.

« Nous sommes une famille de 6 : Marie et Matthieu, les parents ; Alexandre (8 ans), Ombeline (6 ans), Samuel (4 ans), Alice (3 ans).

Nous sommes partis le 2 mars en avion en direction d’Athènes, puis avons pris nos vélos pour rejoindre la mer Noire, visiter le delta du Danube, remonter ce fleuve jusqu’à sa source, aller jusqu’au lac de Constance, suivre le Rhin et rentrer à Conflans via Mulhouse. Au total, nous avons voyagé dans 12 pays et parcouru 6 513 km. »

Les paysages

Roumanie, le 22 mai : « Ce pays ne cesse de nous émerveiller ! Aujourd’hui, nous découvrons la partie en amont des Portes de fer. C’est magnifique : le Danube est assez large et traverse des gorges majestueuses sur pratiquement 300 kilomètres ; les villages sont accrochés à flanc de rochers ou dans de petites baies. Cela nous ferait presque oublier le relief de cette partie du pays. La nature est préservée car elle est peu accessible, cependant, c’est un endroit très prisé par les pêcheurs, qui ne cessent de nous encourager par de grandes acclamations lorsque nous les croisons sur notre parcours. »

L’accueil

Grèce, le 25 mars : « Encore une fois, nous sommes très impressionnés par l’accueil et la gentillesse des Grecs : après une journée à se battre avec le vent de face, nous nous arrêtons sur la place d’un petit village pour demander où planter notre tente ; au final, un agriculteur nous laisse les clés de sa maison pour que nous puissions passer une nuit au sec, lui part dormir chez un de ses amis ! Une leçon d’hospitalité, qui marque l’esprit de nos enfants… et quel délice de dormir sur un bon matelas ! »

Le quotidien

Bulgarie, le 5 mai : « Une journée type commence par la logistique du matin (pliage de tente, paquetage, petit déjeuner) qui nous prend 2h30 environ. Après cette première épreuve, nous enfourchons nos vélos et roulons une bonne quarantaine de kilomètres avant de nous mettre en quête, vers 16h30, d’un lieu de camping sauvage, à l’orée d’un bois pour passer la nuit. Vient alors le temps de planter notre tente et de se mettre au propre. Les enfants jouent ensuite avec Marie pendant que je fais quelques réglages mécaniques sur nos fidèles destriers. Après le dîner, les enfants s’endorment rapidement et nous pouvons nous projeter sur la journée suivante : la ville étape à atteindre, où trouver de quoi s’alimenter, faire le suivi de nos comptes… et boire une p’tite bière ! »

Débrouille et petites frayeurs

Bulgarie, le 7 avril : « Après l’encerclement de notre famille par des chiens de bergers dans les montagnes grecques et la nuit d’orage avec des vents violents en haut d’une colline, nous avons le droit à un concert de hurlement de loups, à la tombée de la nuit : n’en croyant pas nos oreilles, nous faisons une recherche sur Internet (merci le roaming gratuit à travers l’Europe) pour en conclure que la Bulgarie fait bien partie des rares pays d’Europe a en compter plus de mille. Mais les attaques de loups sur l’humain sont peu fréquentes… ouf ! Nous dormons tout de même avec la pelle américaine et le maillet à proximité. »

Roumanie, le 20 mai : « Et de deux ! J’ai de nouveau cassé une roue arrière ! Fort heureusement, nous avons sympathisé avec un vélociste à une soixantaine de kilomètres de là. Comme c’est un dimanche, son magasin est fermé et il est occupé. Il envoie cependant un de ses couples d’amis chercher une roue convenable dans son magasin et nous l’apporter, avec en prime une quantité impressionnante de friandises pour les enfants. Et sans qu’ils nous laissent payer quoi que ce soit concernant cette roue. Une belle démonstration de l’amabilité roumaine. »

Capitales visitées

Vienne, le 16 mai : « Ça fait du bien de poser nos vélos quelques jours pour visiter la capitale de l’Autriche, la 5e de notre voyage ! Sans conteste, Vienne est la capitale préférée de la famille, sans doute car nous avions visionné les Sissi au préalable et qu’ainsi, le parc du Prater et le château de Schönbrunn, ont un air vaguement familier pour les enfants. »

Plus de textes et photos sur le blog lessixclistes.blogspot.com