Accéder au contenu principal de la page Accéder au menu principal Accéder au menu pied de page Accéder au moteur de recherche Accéder au formulaire de contact

Parcours touristiques

Différents parcours proposés :

plan zoom

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

— Parcours 1 Historique (1 heure)
Pour les petits marcheurs, une boucle pédestre vous permettant de découvrir le coeur historique de Conflans-Sainte-Honorine.
— Parcours 2 :  Historique, Parc et artère commerçante (1h30)
Pour ceux qui souhaitent poursuivre par le parc du Prieuré et l’artère commerçante, un parcours qui allie détente, loisirs et culture.
— Parcours 3 Fluvial (2h30) :
Pour s’imprégner de l’identité fluviale de Conflans-Sainte-Honorine, venez découvrir le Vieux-Conflans et ses berges rythmées par l’activité batelière avec des aménagements liés à la vie batelière : l’ancienne bourse d’affrètement, le bateau-chapelle Je Sers, l’internat de la batellerie mais également le Port Saint-Nicolas, port d’habitat fluvial ainsi que toute une animation touristique qui se développe avec commerces sur l’eau et halte fluviale(voir légendes du plan de 1 à 10).

Télécharger le plan touristique

Au format PDF

Télécharger

 Les principaux lieux à visiter :

Halte patrimoine et halte de plaisance

Halte patrimoine et halte de plaisance

Amarrés au port Saint-Nicolas, le Jacques et le Triton 25 sont deux bateaux sauvés du déchirage et restaurés par l’Association des amis du musée de la batellerie (AAMB). Rénové entre 2013 et 2015, le Jacques est le plus ancien remorqueur français à vapeur encore à flots (1904). Il est classé Monument historique. Le Triton 25, ouvert à la visite (les dimanches de mai à septembre), fut le dernier remorqueur fluvial construit en France pour la traction. Il a été ensuite transformé en pousseur. Une bigue (ponton-grue) fait office de ponton d’amarrage et de sas pour
les visites. Non loin de là, au pied du Vieux-Conflans, à quelques mètres de l’embarcadère des grands bateaux de croisière, une halte fluviale accueille les plaisanciers et promeneurs en eaux douces. Elle dispose de 10 anneaux d’amarrage.

Bateau-Chapelle Je sers

C’est une véritable Église Sur L’Eau , l’une des singularités de Conflans-Sainte-Honorine. Lorsque l’abbé Joseph Bellanger fonda l’Entraide sociale batelière en 1935, l’idée germa d’installer le siège de cette oeuvre sur un bateau. Construite en 1919, la péniche Je Sers, à l’origine destinée au transport du charbon, a été acquise en 1936 pour 5 000 francs de l’époque, puis réaménagée et installée le long des quais de Conflans. Depuis lors, ce chaland en béton de 70 mètres de long abrite une chapelle dédiée à saint Nicolas, où sont célébrés les mariages,
baptêmes, messes et autres temps forts de la vie des bateliers. C’est aussi le siège central de l’aumônerie nationale de la batellerie. Le bateau-chapelle Je Sers demeure aujourd’hui une véritable institution flottante à vocation religieuse et sociale.

Bateau Je sers

Château de Théméricourt

Château de Théméricourt

Conseiller et secrétaire du roi Louis XIV, François Lesecq a fait construire le château en 1667. Au fil des siècles, le domaine passera entre les mains de nombreux propriétaires. Pendant la Première Guerre mondiale, il sert de maison de convalescence pour les blessés. En 1921, l’association L’Enfance batelière l’acquiert pour y installer un internat destiné aux enfants de mariniers.Donné à l’Éducation nationale en 1960, le château de Théméricourt
accueille aujourd’hui les services administratifs de L’Internat De La Batellerie . Un bâtiment dédié aux élèves a été construit en 1967 sur les terrasses surplombant le château. Tout proche, avenue du Pont, le château des Terrasses construit en 1911, est la plus imposante des maisons de villégiature de Conflans-Sainte-Honorine. Il abrite aujourd’hui la MJC.

Château du Prieuré – Musée de la batellerie et des voies navigables

Situé à l’emplacement d’un ancien prieuré fondé en 1080 et consacré à sainte Honorine, le château a fait l’objet d’extensions jusqu’au XIXe siècle, notamment à l’initiative de Jules Gévelot, un riche industriel fabricant de cartouches. Son Grand Cellier est inscrit au titre des Monuments historiques. Modèle d’« éclectisme » – tendance architecturale conciliant les styles du passé –, le château abrite le Musée de la batellerie depuis 1966. Créé sous l’impulsion de Louise Weiss , doyenne du Parlement européen, ce musée est le plus important consacré à l’histoire de la navigation intérieure et le seul dont la vocation soit nationale. En 2015, le Musée de la batellerie et des voies navigables complète son appellation et rouvre ses portes après 2 ans de rénovation. www.musee-batellerie-conflans.fr

Chateau du Prieuré - Musée de la batellerie et des voies naviguables

Parc du Prieuré

Parc du Prieuré

Une vue imprenable sur la Seine en contrebas s’offre à la vue des visiteurs du parc attenant au château du Prieuré.Transformé en jardin paysager en 1830, cet espace de 10 hectares a, depuis, connu divers aménagements. En 1850 et en 1885, sont construites Une Orangerie puis Une Serre afin de cultiver un certain
exotisme, alors très en vogue. La propriété (château et parc) fut acquise par la commune en 1931. La serre, de belles dimensions, a été réhabilitée en 2012 grâce au tournage du film d’Alain Chabat.
Sur les traces du Marsupilami. L’orangerie a pour sa part été rénovée par la Ville en 2015 comme lieu d’exposition. Elle accueille depuis cette date un plâtre entièrement restauré du sculpteur animalier Auguste Cain, Lion et lionne se disputant un sanglier, présenté à l’exposition universelle de 1878.

Tour Montjoie

Le nom de ce donjon viendrait de « Mons Jovis » (mont Jupiter), désignant l’éperon rocheux sur lequel il repose, idéal pour surveiller la Seine. Édifiée à la fin du XIe siècle sur les restes d’une fortification en bois incendiée lors d’une guerre féodale, cette tour présente des dimensions imposantes (15 mètres de hauteur et trois niveaux)
et constitue un élément majeur du paysage du Vieux-Conflans.
Il s’agit d’un témoin précieux de La Première Génération Des Châteaux De Pierre en Île-De-France , l’un des plus beaux spécimens de donjon roman quadrangulaire subsistant dans la région. Privé de toiture au XVIe siècle, il demeura le siège de la baronnie de Conflans jusqu’à la Révolution. Les faces ouest et sud présentent des fenêtres géminées fort rares dans l’architecture militaire de ce temps. La tour fut donnée à la Ville en 1931 par la famille Cornudet.

Tour Montjoie

Église Saint-Maclou

Église Saint-Maclou

Joyau architectural de Conflans, cette église paroissiale a été édifiée à partir du XIe siècle puis agrandie et modifiée jusqu’au XIXe siècle. Elle est aujourd’hui classée Monument historique ainsi que les deux pierres tombales des seigneurs de Montmorency. Après la Révolution, vers 1800, Les Reliques De Sainte Honorine y furent transportées. Reliques auxquelles furent ajoutées celles de saint Samson et de sainte Marguerite. L’édifice comporte une nef gothique avec des bas-côtés séparés du choeur par une lourde travée du XIIe siècle, qui porte un beau clocher de la même époque, dont la flèche abattue par la foudre a été reconstruite en 1927. D’importants travaux de restauration ont été entrepris ces dernières années sur les façades est, puis ouest, le porche ainsi que les sculptures, vitraux, chevet et menuiseries.

Pointil

Il s’agit d’un lieu emblématique de la confluence, embouchure de l’Oise sur la Seine et future porte d’entrée du Canal Seine-Nord Europe. Cette position de confluent a d’ailleurs donné son nom à Conflans (du latin confluens). Au Pointil, se trouve l’ancienne bourse d’affrètement qui a longtemps organisé les opérations de transport fluvial de marchandises. Un monument aux Morts de la batellerie a été érigé en 1924 à la suite d’une souscription nationale lancée par les anciens combattants de la batellerie. Depuis, des commémorations ont lieu chaque année, en mémoire des bateliers Morts pour la France, notamment lors des festivités du Pardon national de la batellerie, en juin. Le quai de Seine après le Pointil est l’ancien Chemin De Touage , où les péniches attendaient un convoi pour remonter le fleuve jusqu’à Paris.

Pointil

Poursuivre son escapade

Prolongez votre escapade le long de la Seine, en découvrant les attraits des différentes villes de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise. Villages et centres commerçants, points de vue sur la vallée de la Seine et grandes étendues verdoyantes, chacune saura vous séduire :

  • Andrésy : Parc naturel de l’île Nancy • andresy.com
  • Brueil-En-Vexin : Parc naturel du Vexin • pnr-vexin-francais.fr
  • Carrières-Sous-Poissy : Musée de l’aventure automobile • caapy.net
  • Mantes-La-Jolie : Collégiale Notre-Dame, Exposition de Maximilien Luce [Re]trouvailles au Musée de l’Hôtel-Dieu • manteslajolie.fr
  • Médan : Maison Émile-Zola (en travaux) • maisonzola-museedreyfus.com / Château de Médan • chateau-de-medan.fr
  • Mousseaux-sur-Seine : Île de loisirs des Boucles de la Seine • ilesdeloisirs.iledefrance.fr
  • Poissy : Usine PSA Peugeot-Citroën / Tourisme industriel • poissy-tourisme.fr / Collégiale Notre-Dame • sortir-yvelines.fr / Musée du Jouet • ville-poissy.fr / Villa Savoye • villa-savoye.monuments-nationaux.fr
  • Rosny-Sur-Seine Hospice Saint-Charles • sortir-yvelines.fr
  • Triel-Sur-Seine : Parc aux étoiles • parcauxetoiles.agglo2rivesdeseine.fr
  • Verneuil-Sur-Seine : Île de loisirs Val-de-Seine • valdeseine.iledeloisirs.fr

Nouveau logo GPS&O